accueil | plan du site | contact |

La foire aux questions du réseau AJERCO

L’AJERCO en bref

Q. Que signifie le terme AJERCO ?
R. Il s’agit d’un acronyme tronqué de réseau d’Accueil de Jour des enfants pour la région de Cossonay.

Q. Qui le finance ?
R. En partie, les ménages communs (constitués des deux parents ou d’un seul d’entre eux ou encore de concubins) qui payent les prestations selon la fréquence de placement, le type de service demandé et les revenus cumulés. L’AJERCO reçoit également une subvention de la Fondation pour l’accueil de jour des enfants (FAJE), organe de coordination et de contrôle créé suite à l’adoption par le peuple en 2006 de la Loi cantonale sur l’accueil de jour des enfants (LAJE). Enfin, les communes membres participent au solde restant pour couvrir les charges d’exploitation des structures du réseau. Ponctuellement, le réseau peut recevoir sous certaines conditions une aide au démarrage de la FAJE et/ou de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) destinée à encourager la création de nouvelles places d’accueil.

Q. Qui le dirige ?
R. L’Association de communes de la Région d’Action Sociale (ARAS) Jura-Nord vaudois a reçu un mandat de gestion de droit administratif de la part du réseau AJERCO. La structure est publique. Il existe un bureau de coordination pour le réseau, directement rattaché à l’ARAS Jura-Nord vaudois.

Q. Quelles en sont les communes membres ?
R. Chavannes-le-Veyron ; Chevilly ; Cossonay ; Cottens ; Cuarnens ; Daillens ; Dizy ; Eclépens ; Ferreyres ; Grancy ; La Chaux ; La Sarraz ; L’Isle ; Lussery-Villars ; Mauraz ; Mex ; Moiry ; Mont-la-Ville ; Montricher ; Orny ; Pampigny ; Penthalaz ; Penthaz ; Pompaples ; Senarclens ; Sévery ; Vufflens-la-Ville.

Q. Quelles en sont les structures membres ?
R. Six garderies intercommunales : La Toupie à Pompaples ; Les Lucioles à Vufflens-la-Ville ; Croquelune à Cossonay-Ville ; La Chenoille à Penthalaz ; Le Chap'rond rouge à Pampigny ; L'Arlequin à La Sarraz. Une unité d'accueil pour écoliers (UAPE) Les Moussaillons à Penthalaz.

Q. Des entreprises ont-elles signé une convention avec l’AJERCO ?
R. oui, les établissements hospitaliers du Nord-vaudois (eHnv).

Q. Où se trouve le bureau de coordination ?
R. À la rue de la Poste 3, CP 16, 1350 Orbe. Il traite, entre autres, les questions administratives, financières et d’ordre général.

Q. Qui a le droit de placer son enfant auprès d’une structure d'accueil collectif ou d'une accueillante en milieu familial du réseau AJERCO ?
R. Seuls les enfants issus d’un ménage commun (constitué des deux parents ou d’un seul d’entre eux ou encore de concubins) résidant dans l’une des communes ayant adhéré au réseau AJERCO ou étant domiciliés dans une commune d'un réseau partenaire.

Services offerts par l’AJERCO

Q. Quels sont les différents services offerts par l’AJERCO ?
R. Selon les disponibilités, nous offrons soit un placement auprès d’une garderie-nursery, d'une UAPE soit auprès d’une accueillante en milieu familial. Dans tous les cas, il est possible pour l’enfant de disposer de repas.

Q. Y a-t-il une liste d’attente ?
R. Oui, elle est gérée par le bureau de coordination.

Q. Après combien de temps puis-je espérer obtenir une place pour mon enfant ?
R. Il n’y a pas de durée standard. Cela dépend également du type de prestation souhaitée.

Placer son enfant en accueil collectif préscolaire ou parascolaire

Q. À qui dois-je m’adresser pour placer mon enfant dans une structure du réseau ?
R. Inscrivez-vous sur la liste d’attente pour une place en garderie en cliquant ou en cliquant Inscription accueil parascolaire pour une place en UAPE. Vous pouvez également contacter le bureau de coordination dont les références se trouvent .

Q. Puis-je choisir la structure dans laquelle je souhaite placer mon enfant ?
R. Oui. Reste encore à vérifier si une place y est disponible.

Q. Combien cela coûte-t-il ?
R. Cela dépend du type de prestation requise, mais également des revenus cumulés du ménage commun (constitué des deux parents ou d’un seul d’entre eux ou encore de concubins). Pour avoir une idée de ce coût, cliquez ici.

Q. Puis-je faire garder mon enfant le week-end ?
R. Non.

Q. Puis-je faire garder mon enfant le soir ?
R. Non.

Q. Puis-je faire garder mon enfant durant les vacances scolaires ?
R. En partie oui. Les structures sont fermées les jours fériés officiels et, en général, trois semaines en été et une semaine pendant les fêtes de fin d’année. Pour connaître les dates précises, informez-vous auprès de la structure de votre choix.

Placer son enfant en accueil familial

Q. Puis-je continuer à faire garder mon enfant par une accueillante en milieu familial  indépendante (AMF) et la payer directement ?
R. Non, cela est interdit. L’AMF doit être affiliée à un réseau ; en l’occurrence l’AJERCO.

Q. Puis-je choisir l’AMF auprès de laquelle je souhaite placer mon enfant ?
R. Dans la mesure du possible oui, sous réserve des règles de priorité.

Q. Qui choisit où mon enfant sera placé?
R. La coordinatrice s’occupe des démarches. Vous êtes en droit de refuser de placer votre enfant auprès de l’AMF choisie par cette dernière, avec toutefois le risque qu'aucune autre solution ne puisse être proposée.

Q. Combien cela coûte-t-il ?
R. Cela dépend du type de prestation requise, mais également des revenus cumulés du ménage commun (constitué des deux parents ou d’un seul d’entre eux ou encore de concubins). Pour avoir une idée de ce coût, cliquez ici.

Q. Puis-je faire garder mon enfant le week-end ?
R. Non.

Q. Puis-je faire garder mon enfant le soir ?
R. Oui, ponctuellement, avec l’accord de l’AMF et selon les conditions fixées par le règlement du réseau AJERCO.

Q. Puis-je faire garder mon enfant durant les vacances scolaires ?
R. En principe oui, mais cela dépend des vacances de l’AMF, qui vous fera part de son planning à l’avance.

Travailler pour le réseau AJERCO

Q. Je souhaiterais proposer mes services pour l’une des structures du réseau ; comment procéder ?
R. Veuillez consulter la rubrique Emplois. Tous les postes ouverts y sont publiés avec le lieu et le taux d’occupation. Le cadre de référence du Service de Protection de la Jeunesse (SPJ) vous renseigne sur les profils types recherchés pour les postes de responsable, d’éducatrice et d’auxiliaire de la petite enfance.

Q. Je souhaiterais proposer mes services comme accueillante en milieu familial ; comment procéder ?
R. Veuillez contacter le bureau de coordination de votre région dont les coordonnées sont ici, lequel vous mettra en contact avec la coordinatrice de l'accueil familial. Cette dernière vous donnera des indications pour satisfaire aux conditions nécessaires pour recevoir une autorisation d’exercer. À la suite de l’évaluation de la coordinatrice, si votre dossier est accepté, vous signerez un contrat avec le réseau et recevrez un salaire horaire et des compensations pour les prestations fournies pour les repas définis par le règlement. Le cadre de référence du Service de Protection de la Jeunesse (SPJ) vous renseigne sur les conditions-cadres à remplir pour devenir accueillante en milieu familial.

Q. Ai-je le droit de garder des enfants de ma propre initiative et demander un forfait au(x) parent(s) placeur(s) ?
R. Il est désormais interdit de le faire. Toute accueillante en milieu familial doit être affiliée à une caisse centrale. Pour cela, elle doit prendre contact avec le réseau de sa région : AJERCO pour la région de Cossonay. Le tarif horaire ainsi que les forfaits pour les prestations sont régis par le règlement ad hoc du réseau.